Nikon Lenswear FR
Partager

Lumière bleue nocive : pourquoi s’en protéger ?

Vous lisez cet article grâce à un appareil qui émet de la lumière bleue c’est bien ça ?

Jusqu’ici, rien d’extraordinaire  : les modes de vie actuels gravitent autour de tous types d’écrans (ordinateur, tablettes, téléphones, TV et autres supports digitaux). En conséquence, le temps passé devant un écran a atteint des records, et d’autant plus au moment de la crise sanitaire, où près de 50% de la population utilisait un support émetteur de lumière bleue plus de 9 heures par jour (1).

Vous êtes gamer, professionnel ou amateur ? Vous passez sûrement encore plus de temps que la moyenne devant les écrans.

Tous ces écrans produisent des niveaux significatifs de lumière bleue nocive* et une surexposition peut avoir des effets indésirables sur votre santé visuelle sur le long terme. 

Devriez-vous vous inquiéter ? Regardons ensemble.

Qu’est-ce que la lumière bleue exactement ?

La lumière visible est complexe : elle semble incolore et transparente, mais en réalité, elle est composée de plusieurs types de lumières imperceptibles à l’œil nu, qui sont caractérisées par différentes longueurs d’ondes. Chaque longueur d’ondes a une couleur qui lui est propre. La lumière bleue fait partie du spectre de la lumière visible et a une longueur d’ondes qui se rapproche des UV, qui eux sont invisibles.

S’exposer à la lumière bleue est bon pour le corps

La source de lumière bleue la plus naturelle sont les rayons du soleil. Elle est nécessaire pour le maintien d’un bon métabolisme, puisqu’elle contribue à réguler les cycles circadiens, notamment le rythme de sommeil. 

La bonne dose d’exposition à la lumière bleue vous aide à stimuler votre vigilance, votre mémoire, vos fonctions cognitives et améliore votre humeur. S’exposer à la lumière bleue pendant la journée aide à maintenir une saine routine quotidienne.

Mais attention à ne pas trop s’y exposer !

Mais la lumière bleue peut aussi être artificielle, émanant des appareils digitaux et des LEDs. C’est cette forme de lumière bleue qui peut être nocive(2) pour les yeux.

L’ampleur des dégâts dépend du type de longueur d’ondes à laquelle vous êtes exposé et du temps d’exposition. 

En utilisant des supports digitaux proches de vos yeux pour de longues périodes de temps, il est possible de développer de la fatigue visuelle

Les symptômes principaux sont : 

  • la sécheresse oculaire,
  • des yeux irrités et secs,
  • une vision floue ou dédoublée, le matin ou le soir

L’exposition à la lumière bleue nocive peut aussi endommager votre rétine, on parle alors de phototoxicité**.  

Mais pas de panique, les risques associés à une longue exposition à la lumière bleue nocive ne sont pas une fatalité ! 

Protéger vos yeux de la lumière bleue nocive, c’est possible

Tout d’abord, sachez qu’il est désormais courant de trouver un filtre anti- lumière bleue sur les écrans de smartphone, tablette et ordinateur.  Ils sont automatiques et coupent la longueur d’ondes novice émise par l’écran, alors n’hésitez pas à les utiliser !

Pour une protection optimale, vous pouvez opter pour des verres anti-lumière bleue nocive. Il existe plusieurs degrés d’innovation qui vous offriront protection et confort de vision. 

Pure Blue UV est une technologie directement intégrée au cœur du matériau, ce qui permet d’absorber efficacement une partie de la lumière bleue nocive (2). Ils sont totalement transparents, permettant de combiner protection et esthétique, sans aucun compromis. 

 SeeCoat Blue UV  est un traitement antireflet spécialement développé pour vous offrir un degré supplémentaire de protection contre la lumière bleue nocive. Il peut être combiné à la technologie Pure Blue UV, et il agit comme un filtre anti- lumière bleue nocive, ne laissant passer que la longueur d’ondes nécessaire au bon développement humain.  

Si vous êtes une personne active qui switche souvent entre intérieur et extérieur, vous devriez penser aux verres photochromiques tels que “Transitions”. En effet, en plus d’avoir la faculté de s’adapter aux changements de luminosité, les verres Transitions filtrent naturellement la lumière bleue nocive (les verres Transitions® XTRActive® filtrent 34% de la lumière bleue nocive en intérieur), en intérieur comme en extérieur.  

Comment savoir quelle solution est faite pour vous ? Suivez le guide !

Découvrez notre gamme de produits et n’hésitez pas à contacter votre professionnel de santé pour plus de conseils sur les meilleures lunettes qui complètent votre style de vie et protéger vos yeux de la lumière bleue nocive.

(1) Bahkir FA, Grandee SS. Impact of the COVID-19 lockdown on digital device-related ocular health. Indian J Ophthalmol. 2020;68(11):2378-2383. doi:10.4103/ijo.IJO_2306_20rn
(2) Le spectre de la lumière bleue considéré comme nocif est situé entre 415 et 455 nm, selon les recherches effectuées par le groupe Essilor en collaboration avec l’Institut de la Vision de Paris, et publiées par une étude relue par des experts dans la revue scientifique Plos One, en 2013. Coroneo M. Ultraviolet radiation and the anterior eye. Eye & Contact Lens 2011; 0:1-11. Ambach, W., et al. Spectral transmission of the optical media of the human eye with respect to keerastasis and cataract formation. Doc. Ophthalmol. 1994, Vol. 88, 2, pp. 165-73.