Nikon Lenswear FR

La sensibilité à la lumière

Partager

La photophobie, ou sensibilité à la lumière, se caractérise par une sensation de vision inconfortable, généralement causée par la lumière.

Des sources lumineuses comme la lumière du soleil, la lumière fluorescente et incandescente peuvent causer un inconfort, incitant ainsi à plisser les yeux ou à les fermer. Les maux de tête peuvent également signaler une sensibilité à la lumière. Les personnes sensibles à la lumière sont alors vite éblouies en présence d’une lumière très vive. Dans certains cas plus extrêmes, même une petite quantité de lumière dérange.

Si vous êtes naturellement sensible à la lumière, évitez les rayons directs du soleil et autres sources d’éclairage fort. Portez des chapeaux à bords larges et des lunettes de soleil protégeant des UV si vous êtes à l’extérieur en pleine journée. Vous pouvez également porter des lunettes avec des verres photochromiques. S’adaptant automatiquement aux changements de lumière, les verres Transitions® s’assombrissent lorsqu’ils font face aux UV à l’extérieur. Ils redeviennent ensuite clairs et transparents à l’intérieur. Ces verres sont conçus de manière unique. Ils protègent vos yeux en bloquant 100 % des rayons UV à l’extérieur et la lumière bleue nocive à l’intérieur.

En plein soleil, portez des lunettes de soleil polarisantes. Les verres polarisants offrent une protection supplémentaire contre les réflexions de la lumière provoquées par l’eau, le sable, la neige, les routes et autres surfaces réfléchissantes. Toutes les lunettes de soleil Nikon sont équipées de verres polarisés Polashade. Cela vous garanti une élimination jusqu’à 99 %* des reflets de lumière indésirables. Ainsi, votre environnement apparaît très net avec des couleurs nettes et bien contrastées.

Il faut parfois moins de 10 minutes d’exposition au soleil pour ressentir un mal de tête.

* Notez que selon la norme ISO 12312-1, un verre polarisé doit avoir une efficacité de polarisation >78% pour les catégories 2, 3 & 4.

Source :Vijayan, N., Gould, S. and Watson, C. (1980), Exposure to Sun and Precipitation of Migraine. Headache: The Journal of Head and Face Pain, 20: 42–43. doi:10.1111/j.1526-4610.1980.hed2001042.x