Nikon Lenswear FR

L’astigmatisme, qu’est-ce que c’est ?

Partager

L’astigmatisme est très fréquent. Environ 8% des enfants sont astigmates (sans autre défaut visuel)*.

C’st un défaut visuel très courant qui rend la vision plus ou moins brouillée, quelle que soit la distance. Selon la puissance et le degré d’astigmatisme, il en va d’une petite gêne visuelle à une vue totalement floue, surtout si l’astigmatisme n’est pas le seul défaut visuel.

En effet, l’astigmatisme peut exister seul. Mais la plupart du temps, il s’accompagne d’un autre défaut visuel comme la myopie ou l’hypermétropie.

Sommaire

À quoi ressemble un œil astigmate ?

Un œil astigmate a une forme irrégulière. Au lieu d’être bien ronde, la cornée est légèrement ovale, comme un ballon de rugby. De ce fait, l’image d’un objet se dédouble au niveau de la rétine.

Pour voir une image nette, l’œil a besoin que toute la lumière émise par l’objet regardé soit focalisée sur la rétine. Or, chez un astigmate, les rayons lumineux sont en partie dédoublés. Certains rayons se focalisent en avant de la rétine, d’autres en arrière. La vision de l’image sera alors trouble, comme brouillée. Plus le degré d’astigmatisme est fort, plus l’image sera trouble.

Pourquoi est-on astigmate ?

L’astigmatisme provient souvent d’une malformation de la cornée in-utero, ce défaut visuel est la plupart du temps congénital. On parle alors d’astigmatisme régulier : la cornée est ovale mais symétrique. Un enfant qui naît astigmate le reste toute sa vie. L’astigmatisme n’est pas un défaut visuel qui a la particularité d’évoluer au cours de la vie.

Un adulte peut devenir astigmate. Généralement, il le devient suite à un événement ayant touché la cornée comme une opération chirurgicale (cataracte par exemple ou greffe de cornée). L’astigmatisme survient parfois en cas de traumatisme, herpès ou infection. On dit alors qu’il est irrégulier car la cornée est déformée et asymétrique.

L’astigmatisme se définit par sa puissance et son orientation. En fonction de son orientation, on l’appelle direct ou conforme (vertical), inverse (horizontal) ou encore oblique. Selon le type d’astigmatisme, l’œil perçoit l’image déformée horizontalement, verticalement ou en oblique.

Comment détecter un astigmatisme ?

Détecter un astigmatisme n’est pas forcément chose simple. Quel que soit le défaut visuel, l’idéal est de réaliser des tests de contrôle chez un ophtalmologiste dès le plus jeune âge.

Une personne faiblement astigmate a généralement une bonne vue. Les symptômes suivants peuvent cependant être synonymes d’un astigmatisme à corriger :

  • besoin de plisser les yeux pour mieux voir
  • symptômes de fatigue visuelle : mal de tête, yeux fatigués, rouges en fin de journée ou après une forte concentration
  • être facilement ébloui ou gêné par la lumière
  • vision trouble, difficulté à bien discerner les lettres

Un enfant qui voit trouble peut être dérangé dans son développement ou développer des pathologies plus sévères, c’est notamment le cas pour l’amblyopie.

C’est pour cela qu’il est important d’accompagner régulièrement votre enfant chez l’ophtalmologiste et ainsi effectuer des contrôles visuels.

Le degré de correction

Sur votre ordonnance, vous allez retrouver le plus souvent deux lignes de chiffres (trois si vous êtes presbyte). Il existe une ligne pour l’œil droit et une ligne pour l’œil gauche. Vous êtes astigmates si vous retrouvez plusieurs chiffres sur chacune des lignes : le premier, précédé d’un + ou d’un – indique la présence de myopie ou hypermétropie. Si ensuite vous voyez un deuxième chiffre entre parenthèse, alors vous êtes astigmate. Il correspond à la puissance de votre astigmatisme, suit ensuite une indication relative à son axe. En effet, un verre correcteur d’astigmatisme s’oriente selon un certain axe, déterminé au préalable par l’ophtalmologiste et indiqué sur l’ordonnance.

Il existe différents types et degrés d’astigmatisme.

  • Si votre ordonnance indique un astigmatisme compris entre 0 et (+1.00), alors on considère qu’il est faible. A noter : 90%* de la population a un astigmatisme physiologique, entre +0.25 et +0.50, qui n’est pas “handicapant”. Mais un astigmatisme faible n’exclut pas le port d’une correction visuelle. Parlez-en à votre opticien.
  • Entre (+1.00) et (+2.00), le degré d’astigmatisme est moyen. Porter des lunettes ou lentilles améliorera nettement votre confort visuel au quotidien. Parlez-en à votre opticien.
  • Au-delà de (+2.00), on considère que vous avez un fort astigmatisme. Il est ainsi primordial pour votre santé, votre confort et votre sécurité de porter une correction optique. Prenez contact avec votre opticien, il sera en mesure de vous conseiller.

Comment corriger l’astigmatisme ?

Chez les enfants

Tout d’abord, sachez que l’astigmatisme doit se dépister le plus tôt possible. En effet, si un enfant a un œil fort astigmate qui n’est pas dépisté assez tôt, alors il risque l’amblyopie.

L’amblyopie, qu’est-ce que c’est ?

On parle d’amblyopie lorsqu’un des deux yeux ne voit pas correctement, même avec une correction visuelle. C’est la conséquence d’une asymétrie de défaut visuel entre les deux yeux. D’un côté, généralement le plus trouble, le circuit neurologique visuel ne se développe pas normalement et ne permet donc pas à l’information visuelle d’être bien interprétée par l’œil. L’amblyopie doit être dépistée le plus tôt possible car plus la rééducation est précoce et moins elle laissera de séquelles. Au-delà de 6 ans il est rare de récupérer une vision optimale. Pour prévenir ce risque, votre enfant doit impérativement consulter un ophtalmologiste tôt, surtout s’il existe des cas d’amblyopie dans la famille.

Pour corriger l’astigmatisme chez un enfant, plusieurs solutions sont envisageables, la plus courante étant de porter des lunettes adaptées à son défaut visuel. Parlez-en à votre ophtalmologiste ou à votre opticien.

Chez les adultes

L’astigmatisme quand il est faible est souvent physiologique et ne nécessite pas de correction permanente. Il se découvre souvent tardivement malgré le fait qu’il soit présent depuis la naissance.

Lorsque c’est nécessaire, l’astigmatisme se corrige le plus souvent grâce des lunettes munies de verres appelés cylindriques ou toriques. Cette géométrie de verre est adaptée à la forme irrégulière de la cornée, de façon à rediriger les rayons lumineux correctement sur la rétine, et donc de permettre une vision nette. Pour ce faire, rendez-vous chez votre opticien, avec votre ordonnance. Il saura alors quels verres vous conseiller selon votre correction visuelle mais aussi vos besoins et activités personnelles.

Autre solution possible, le port de lentilles.

Les lentilles corrigeant l’astigmatisme sont appelées toriques, elles sont quotidiennes, mensuelles ou trimestrielles et sont souples ou rigides comme pour les autres défauts de vision. Sachez que corriger l’astigmatisme avec des lentilles est plus difficile que la myopie ou l’hypermétropie. En effet, le propre d’une correction astigmate est de trouver l’axe qui rétablit la bonne fusion des rayons lumineux sur la rétine. Une lentille étant mobile sur la cornée, il est difficile de garantir le maintien de cet axe tout au long de la journée. Cependant, différents systèmes permettent de stabiliser les lentilles. Munissez-vous de votre ordonnance, et rendez-vous chez votre opticien pour plus de conseils personnalisés.

Myope astigmate, hypermétrope astigmate, peut-on avoir 2 défauts visuels en même temps ?

Oui, nombreux sont ceux qui cumulent deux défauts visuels. Ces personnes cumulent en fait 2 déformations de l’œil : l’une liée à l’astigmatisme, l’autre à la myopie ou l’hypermétropie.

L’astigmatisme résulte d’une déformation de la cornée ; la myopie et l’hypermétropie quant à elles existent car l’œil est plus long ou plus court qu’à la normale. Votre œil peut donc tout à fait être à la fois hypermétrope astigmate ou myope astigmate ou encore astigmate mixte. En vieillissant, la presbytie qui va venir se surajouter aux autres défauts visuels.

Tout comme pour un défaut visuel unique, l’opticien vous proposera différents types de verres capables de corriger à la fois la myopie et l’astigmatisme. N’hésitez pas à lui demander conseil. D’ici là, apprenez à lire votre ordonnance pour savoir si vous êtes simple astigmate, hypermétrope astigmate ou myope astigmate.

*https://www.ophtalmologie.fr/astigmatisme.html