Nikon Lenswear FR

Être hypermétrope, qu’est-ce que ça veut dire ?

Partager

L’hypermétropie est un défaut visuel courant qui passe souvent inaperçu. Non détecté, un hypermétrope commence par voir flou de près puis, au fil des années de moins en moins bien de loin. Environ 9% des Français seraient hypermétropes*.

Elle est souvent méconnue chez l’adulte et découverte lors d’un examen de la vue. En règle générale, les principaux symptômes sont les conséquences de l’effort d’accommodation : mal de tête, une vision fluctuante et les yeux qui fatiguent lors d’activités sollicitant la vision de près, comme la lecture, l’usage de l’ordinateur, du téléphone ou des tablettes notamment.

Sommaire

À quoi ressemble un œil hypermétrope?

Au lieu d’être parfaitement rond, un œil hypermétrope est un œil géométriquement trop court, c’est-à-dire que la distance entre la cornée et la rétine est plus petite que la norme. Alors qu’en temps normal, un œil n’accommode que pour voir de près, l’œil hypermétrope réalise un effort d’accommodation permanent qui lui permet de voir de près et de loin. Plus l’hypermétropie est forte, plus l’effort d’accommodation est important.

L’hypermétropie passe inaperçue tant que l’œil a la capacité d’accommoder. Tant que l’oeil accommode, la vision n’est pas floue. En revanche, puisque l’effort d’accommodation est permanent, il n’est pas rare que les hypermétropes ressentent régulièrement des sensations d’yeux fatigués ou maux de têtes.

Chez certaines personnes et notamment les enfants cet effort d’accommodation supplémentaire et permanent peut déclencher un strabisme. Chez les adultes cela peut favoriser des déséquilibres des muscles oculaires que l’on appelle phorie. Rassurez-vous, des solutions existent pour y remédier.

Pourquoi est-on hypermétrope?

L’hypermétropie est intimement lié à la forme de l’œil :

  • L’œil est trop court
  • La cornée est trop plate

Elle est donc la plupart du temps physiologique. La génétique peut être un facteur responsable de certains cas d’hypermétropie, l’enfant hérite parfois de l’hypermétropie de ses parents.

A noter : à la naissance, compte tenu de l’immaturité du système visuel, nous sommes tous hypermétropes. C’est avec la croissance, puisque l’œil grandit, que l’hypermétropie disparait dans la plupart des cas.

Comment savoir si on est hypermétrope?

Détecter une hypermétropie n’est pas chose simple. L’œil a tendance à accommoder sans que vous ne vous en rendiez compte.

Cependant, quelques symptômes peuvent vous alerter :

Chez l’enfant :

  • des maux de tête récurrents,
  • des yeux fatigués, …
  • un besoin de plisser les yeux pour mieux voir de près
  • un strabisme

Chez l’adulte :

Lorsque l’hypermétropie n’a pas été décelée pendant l’enfance, alors il est possible que celle-ci soit découverte lors d’un bilan ophtalmologique aux alentours de 30-35 ans ou plus tard. L’hypermétropie a tendance à se révéler comme une presbytie précoce avec une vision floue de près. En effet, avec les années le cristallin perd progressivement ses facultés d’accommodation, mettant ainsi en évidence la difficulté à voir de près.

Les principaux symptômes sont :

  • des maux de tête ou sensations d’yeux fatigués pendant ou après avoir sollicité sa vision de près, c’est à dire après avoir lu, ou travaillé sur ordinateur par exemple,
  • des symptômes de fatigue visuelle en fin de journée : difficulté de concentration, des yeux qui piquent, des yeux secs…,
  • une vision trouble voire dédoublée lorsque vous lisez par exemple ,
  • un besoin de plisser les yeux pour mieux voir de près.

Dans tous les cas, n’oubliez pas qu’il est indispensable de contrôler régulièrement votre vue et la santé de vos yeux auprès d’un ophtalmologiste.

*Syndicat National des Ophtalmologistes de France, Bour C, Corre C. L’ophtalmologie et la filière visuelle en France. Paris : SNOF – 2006.

Le degré de correction

Sur votre ordonnance, vous allez retrouver, le plus souvent, deux lignes de chiffres (trois si vous êtes presbyte). Il existe une ligne pour l’œil droit et une ligne pour l’œil gauche. Vous êtes hypermétropes si vous retrouvez le signe + devant le premier chiffre indiqué sur chaque ligne.

Il existe différents degrés d’hypermétropie:

  • Si votre ordonnance indique une hypermétropie comprise entre 0 et +2.00 (dioptries), alors on considère qu’elle est faible. Attention, une hypermétropie faible n’exclut pas le port d’une correction visuelle. Parlez-en à votre ophtalmologiste et votre opticien.
  • Entre +2.00 et +5.00 (dioptries), le degré d’hypermétropie est considéré comme moyen. Porter des lunettes ou lentilles améliorera nettement votre confort visuel au quotidien. Parlez-en à votre ophtalmologiste et votre opticien.
  • Au-delà de +5.00 (dioptries), on considère que vous avez une forte hypermétropie. Le port de d‘une correction optique adaptée est indispensable. Prenez contact avec votre ophtalmologiste et votre opticien, ils seront en mesure de vous conseiller.

Rendez-vous sur notre page dédiée pour apprendre à décrypter votre ordonnance plus en détail.

Comment corriger l’hypermétropie ?

Chez les enfants

L’hypermétropie est normale chez le nourrisson. Avec la croissance de l’œil elle diminue rapidement la première année et disparaît normalement entre 5 et 10 ans.

Chez le jeune enfant, l’hypermétropie est compensée par l’accommodation. Ainsi, l’enfant ne verra pas flou, et ne s’en plaindra pas. L’hypermétropie risque alors de passer inaperçue, même lors d’un examen de vue. Lorsque vous prendrez rendez-vous chez l’ophtalmologiste pour votre enfant, on vous demandera probablement de lui mettre des gouttes en amont de l’examen. Ces gouttes permettent de bloquer le temps de quelques heures l’accommodation et de pouvoir mesurer le réel défaut visuel de l’enfant.

Si l’hypermétropie est trop forte, elle peut déclencher un strabisme. Ce strabisme peut lui-même provoquer une amblyopie. Si vous avez des cas de strabisme et/ou amblyopie dans votre famille, pensez à consulter un ophtalmologiste avant que votre enfant n’ait un an. En dehors de ces cas particuliers, un bilan est conseillé avant 3 ans.

Pour corriger l’hypermétropie chez un enfant, plusieurs solutions sont envisageables, la plus courante étant de porter des lunettes. Parlez-en à votre ophtalmologiste et à votre opticien.

Chez l’adulte

L’hypermétropie se corrige le plus souvent grâce à un équipement optique, des lunettes munies de verres convexes adaptés . Pour ce faire, rendez-vous chez votre opticien, avec votre ordonnance. Il saura alors quels verres vous conseiller selon votre correction visuelle mais aussi vos besoins et activités personnelles.

Autre solution possible, le port de lentilles. Quotidiennes, mensuelles, trimestrielles, il en existe plusieurs types. Munissez-vous de votre ordonnance, et rendez-vous chez votre opticien pour des conseils personnalisés.

Il est aussi possible de choisir une intervention chirurgicale pour corriger l’hypermétropie. Un bilan permettra de savoir si cette solution est adaptée à vos yeux. Si cela vous intéresse, parlez-en à votre ophtalmologiste.

Hypermétrope et astigmate, peut-on avoir plusieurs défauts visuels en même temps ?

Votre œil peut tout à fait être à la fois hypermétrope et astigmate. L’astigmatisme est un défaut visuel assez fréquent, qui résulte d’une déformation de la cornée. Il est donc possible de cumuler ces deux défauts de vision. Apprenez à lire votre ordonnance pour savoir si vous êtes astigmate.

Votre œil peut aussi être à la fois hypermétrope et presbyte. La presbytie apparaît après 45 ans. Elle s’ajoute au(x) défaut(s) que vous pourriez déjà avoir. Les hypermétropes ont tendance à ressentir les premiers symptômes de la presbytie relativement tôt, puisqu’ils ont fourni un effort plus important d’accommodation tout au long de leur vie. Leur œil se ‘’fatigue’’ donc plus vite et a plus rapidement besoin d’aide pour voir net de près à nouveau.

Pour corriger plusieurs défauts visuels sur un même œil, vous pouvez porter des lunettes avec des verres qui les corrigeront tous. Parlez-en à votre opticien.