Nikon Lenswear FR

La myopie, focus sur les enfants

Partager

La myopie est un défaut visuel très courant, notamment chez l’enfant de 8-10 ans et plus. Un enfant myope voit flou de loin, et bien de près (sauf si l’œil de l’enfant présente un autre défaut visuel comme un fort astigmatisme par exemple). En tant que parent, certains signes de myopie peuvent vous mettre la puce à l’oreille : l’enfant s’approche de la TV pour bien la voir, plisse des yeux pour lire au loin, peine à attraper les objets qu’on lui envoie (ballons par exemple). Si vous détectez un de ces symptômes chez votre enfant, n’hésitez pas à en parler à votre ophtalmologiste.

Sommaire

Mon enfant est myope, qu’est-ce que ça veut dire ?

Un œil myope est un œil géométriquement trop long, c’est à dire que la distance entre la cornée et la rétine est plus importante que pour un œil normal. La lumière se concentre alors devant la rétine au lieu de se focaliser sur celle-ci. C’est donc ce phénomène qui brouille la vision des objets au loin.

enfant myopie

Comment voit mon enfant myope ?

Selon les degrés de myopie, votre enfant voit plus ou moins flou de loin. Si la myopie est comprise entre -0,25 et -2, alors, il voit légèrement flou à partir de 15 mètres environ. Plus la myopie est forte, plus il verra flou de loin. En revanche, si votre enfant est seulement myope, qu’il n’est pas astigmate par exemple, alors il voit net de près.

Pour savoir si votre enfant est myope, faîtes lui faire le test. Consultez régulièrement un ophtalmologiste pour un suivi régulier.

Comment savoir si mon enfant est myope ?

Pour rappel, la myopie induit une vision floue au loin. Dans la plupart des cas, l’enfant ne se plaint pas de sa myopie car il n’en a pas conscience. Un enfant peut facilement s’habituer à voir flou puisqu’il ne sait pas ce que voir net signifie. Pour lui voir flou lui semblera normal.

C’est donc pour cela qu’il faut être vigilant, certains signes peuvent traduire une éventuelle myopie :

  1. Il plisse les paupières pour voir net de loin, le tableau à l’école ou la télévision par exemple
  2. Votre enfant se frotte souvent les yeux, comme si il était gêné par quelque chose
  3. Il trébuche souvent quand il marche
  4. Votre enfant s’approche très près de la télévision pour bien voir
  5. Il a du mal à attraper la balle lorsqu’il joue au football par exemple
  6. Votre enfant écrit la tête collé sur ses cahiers
  7. Il a tendance à fermer un œil pour mieux voir
  8. Il se plaint régulièrement de maux de têtes

Alors, si vous repérez certains de ces signes chez votre enfant, consultez rapidement votre ophtalmologiste.

Pourquoi les adolescents ont-ils tendance à devenir myopes ?

La myopie peut être héréditaire, c’est à dire qu’un enfant dont les deux parents sont myopes a donc plus de chances de le devenir. En effet, il a 6,4 fois plus de risques de devenir myope qu’un enfant dont aucun des parents n’est myope*. Autrement, la myopie apparaît habituellement en début d’adolescence et suit plus ou moins la croissance pour progresser d’environ 0,5 dioptries par an jusqu’à 16 ans. Elle évolue plus lentement ensuite jusqu’à 20-25 ans pour se stabiliser.

Notre environnement de travail et nos modes de vie citadins favorisent de plus en plus cette évolution vers la myopie. Le travail en vision de près augmente l’exposition à la lumière artificielle et sollicite l’accommodation. Or on sait que la lumière naturelle favorise la création de dopamine**, hormone qui influence l’allongement de l’œil, caractéristique de la myopie. En passant de plus en plus de temps en intérieur à la lumière artificielle et à travailler de près, nous sommes plus enclins à développer la myopie. Le temps passé en vision de près est suspecté également comme possible facteur causant ou déclenchant de la myopie.

Myopie chez l’enfant, quels sont les risques à connaître ?

La myopie, si elle est mal ou non corrigée, peut avoir des conséquences non négligeables. Un enfant donc la myopie n’est pas dépistée et qui a une acuité inférieure à 10/10ème peut multiplier jusqu’à 3 fois son risque de redoublement***.

Peut-on contrer la myopie chez l’enfant ?

On ne sait pas encore empêcher l’apparition de la myopie, mais on note des progrès dans l’étude des moyens de limiter son évolution. L’idéal est de s’en rendre compte tôt. Favorisez le dépistage visuel de l’enfant dès son plus jeune âge en consultant tôt et régulièrement un ophtalmologiste surtout si vous êtes vous-mêmes myopes. Si votre enfant en a besoin, alors l’ophtalmologiste lui prescrira une correction visuelle parfaitement adaptée.

Afin de limiter l’évolution de la myopie faites le jouer dehors. Passer deux heures par jour dehors diminuerait le risque de devenir myope. Le travail de près ou connecté doit être régulièrement interrompu pour regarder de loin quelques secondes.

On parle alors de la règle des 20-20-2 : 20 minutes de près interrompus par 20 secondes de repos de loin et 2h dehors à la lumière naturelle

Pour plus d’informations sur la myopie de l’enfant, n’hésitez pas à consulter notre site dédié et à consulter votre ophtalmologiste ou opticien.

* Delori FC, Goger DG, Dorey CK: Age-related accumulation and spatial distribution of lipofuscin in RPE of normal subjects. Invest Ophthalmol Vis Sci 2001;42:1855–1866 **Mechanical Considerations in Myopia : Relative Effects of Accommodation, Convergence, Intraocular Pressure, and the Extraocular Muscles. GREEN, PETER R.Optometry & Vision Science; December 1980 ***Early detection of visual impairment and its relation with school effectiveness, Cumani Toledoet Al, University Juiz de Fora 2010. Etude réalisée au Brésil.