Nikon Lenswear FR

L’hypermétropie, focus sur les enfants

Partager

Mon enfant est hypermétrope, qu’est-ce que ça veut dire ?

L’hypermétropie est un défaut visuel normal chez le nourrisson. Avec la croissance de l’œil, elle décroit rapidement la première année et disparaît normalement entre 5 et 10 ans.

Un œil hypermétrope est un œil géométriquement trop court, c’est-à-dire que la distance entre la cornée et la rétine est plus petite que la norme. La lumière se concentre alors derrière la rétine au lieu de se focaliser sur celle-ci. Pour compenser son défaut de vision et voir net, votre enfant accommode naturellement. C’est-à-dire que son œil fait un effort constant pour voir net et compenser son hypermétropie.

Comment voit mon enfant hypermétrope ?

Plus l’hypermétropie est forte, plus votre enfant fait d’effort pour accommoder. Il ne s’en rend pas compte, c’est un réflexe qu’a l’œil. Le plus souvent cela n’engendre pas de gêne et l’enfant ne signale pas de symptôme particulier. Une des conséquences les plus fréquentes de l’hypermétropie est que l’œil se fatigue vite car accommoder demande des efforts permanents. Cela peut impacter le plan scolaire de l’enfant notamment.

Enfin, les risques les plus sérieux sont le strabisme et l’amblyopie. Pour savoir si votre enfant est hypermétrope, consultez un ophtalmologiste dès son plus jeune âge (avant 1 an si certains membres de la famille ont ce même défaut visuel, autrement avant 3 ans).

Comment savoir si mon enfant est hypermétrope ?

Un enfant naît hypermétrope. On parle généralement d’hypermétropie naturelle. Elle est d’environ 2 dioptries chez un nourrisson. En grandissant l’œil de l’enfant s’allonge et l’hypermétropie disparaît peu à peu entre 5 et 10 ans. En revanche, si, dès le plus jeune âge l’hypermétropie dépasse les 4 dioptries, alors elle aura peu de chance de se résorber. L’enfant devra alors porter des lunettes pour la corriger.

Dans la plupart des cas, votre enfant ne se plaindra pas de son hypermétropie car il n’en a pas conscience. En effet ses yeux ont un fort pouvoir d’accommodation naturelle, c’est à dire qu’ils compensent inconsciemment le défaut visuel. Cependant cette accommodation permanente est une source de fatigue avec une fluctuation des performances visuelles.

C’est pour cela qu’il faut être vigilant, certains signes peuvent traduire une éventuelle hypermétropie.

  • il se plaint d’avoir mal aux yeux le soir après une journée d’école par exemple
  • il a les yeux qui piquent, qui tiraillent
  • il a des maux de têtes
  • il trouve qu’il voit un peu flou après avoir dessiné, lu ou écrit par exemple
  • il a besoin de plisser les yeux pour voir ces objets au près correctement
  • il semble avoir un strabisme (lien vers page strabisme)
  • il a du mal à attraper les jouets devant lui (pour les plus jeunes)
  • il a tendance à trébucher

Si vous repérez certains de ces signes chez votre enfant, consultez votre ophtalmologiste. Attention, même si votre enfant ne présente aucun signe énoncé ci-dessus, un suivi ophtalmologique est essentiel, dès le plus jeune âge.

Le saviez-vous ? L’hypermétropie ne peut pas être détectée sans un examen particulier. Chez l’enfant il est nécessaire de préparer l’examen ophtalmologique par des gouttes qui vont empêcher l’accommodation et révéler l’hypermétropie. C’est pour cela qu’il faut accompagner votre enfant chez l’ophtalmologiste avant 1 an s’il y a des cas familiaux de strabisme ou d’amblyopie et avant 3 ans dans tous les autres cas. Un suivi régulier est ensuite primordial.

Hypermétropie chez l’enfant, quels sont les risques à connaître ?

L’hypermétropie forte chez l’enfant peut conduire au strabisme. En effet, l’accommodation s’accompagne naturellement d’un réflexe appelé « convergence », c’est-à-dire de rapprochement des deux yeux. Un excès d’accommodation et donc de convergence peut déboucher sur un strabisme convergent. Pour traiter ce strabisme, l’enfant doit être pris en charge par un spécialiste et en particulier porter des lunettes spécialement conçues pour son défaut visuel.

Comment contrer l’hypermétropie chez l’enfant ?

Pour contrer l’hypermétropie, l’idéal est de s’en rendre compte tôt. Favorisez le dépistage visuel de l’enfant dès son plus jeune âge en consultant régulièrement un ophtalmologiste. Si votre enfant en a besoin, alors l’ophtalmologiste lui prescrira une correction visuelle adaptée.