Nikon Lenswear FR

L’oeil, comment fonctionne-t-il ?

Partager

.L’œil est un organe qui peut sembler mystérieux pour certains, mais surprenant pour d’autres. Nos yeux sont là pour que nous puissions voir. Ils permettent de capter la lumière, et offrent à notre cerveau tous les outils nécessaires pour interpréter l’environnement dans lequel nous vivons. Retour sur la façon dont fonctionne l’œil.

Comment l’œil nous permet-il de voir ?

On compare souvent l’œil à un appareil photo. Un œil fonctionne comme les vieux appareils photo avant l’ère du numérique. Ceux composés de plusieurs objectifs et d’une pellicule photo dans le fond. Comme un appareil photo, l’œil capte l’image, avant que celle-ci ne se réfléchisse sur la rétine, l’équivalent de la pellicule de l’appareil photo.

Cette image est ensuite transmise au cerveau telle quelle, là où l’information sera traitée et interprétée. Si l’image perçue est floue, le cerveau va alors opérer une mise au point automatique pour rendre l’image plus nette. C’est ce qu’on appelle la focalisation.

L’œil se constitue de plusieurs éléments qui participent à la mise au point de l’image :

La cornée, fenêtre de l’œil

A l’avant se situe la cornée, c’est la fenêtre de l’œil. Elle permet de focaliser les rayons de lumière, pour que l’image soit nette sur la rétine. La cornée joue donc le rôle d’une première lentille. Si on reprend le parallèle avec un vieux système d’appareil photo, la cornée correspond donc au premier objectif.

La pupille et l’iris, au centre de l’œil

Derrière la cornée se trouve la pupille, la tâche noire au centre de l’œil. La pupille est l’orifice par lequel passe la lumière. Ensuite, autour de la pupille se trouve l’iris, qui donne la couleur de nos yeux. Cet élément s’ouvre et se referme pour faire entrer plus ou moins de lumière dans l’œil. C’est le diaphragme de l’appareil photo. Plus il y a de lumière, plus l’iris se ferme.

Le cristallin, lentille transparente de l’œil

Ensuite, juste derrière l’iris, on retrouve le cristallin. Il n’est pas visible de l’extérieur de l’œil. C’est une deuxième lentille qui a pour rôle de focaliser la lumière. De petits muscles qui entourent le cristallin l’étirent ou le compriment pour ajuster la netteté de l’image formée sur la rétine. Le cristallin ressemble donc à un zoom qui réalise la mise au point de près.

La rétine

Enfin, au fond de l’œil se trouve la rétine. C’’est l’équivalent de la pellicule photo. La rétine agit comme un récepteur d’images. Sa surface est recouverte d’environ 120 millions de cellules photoréceptrices qui réagissent à l’intensité lumineuse (appelées bâtonnets) et de 6 millions de cellules photoréceptrices qui permettent de voir les couleurs (appelées les cônes).

Ces récepteurs traitent puis transforment la lumière perçue en signaux électriques envoyés au cerveau grâce au nerf optique. C’est ensuite le cerveau qui reconstitue l’image.

Le saviez-vous ? 80% des informations que nous percevons passent par la vue *

Pourquoi certains ont-ils besoin de lunettes ?

Un œil sans défaut visuel est dit emmétrope. L’œil emmétrope fonctionne parfaitement, il voit net de près comme de loin, et n’a pas besoin de porter de correction. Au contraire, l’œil peut être amétrope, c’est-à-dire qu’il présente un défaut visuel. Au lieu d’être parfaitement rond, l’œil présente une légère déformation (en longueur ou en termes de courbure), entraînant une vision floue, de près ou de loin en fonction de l’amétropie existante.

Des verres de lunettes existent pour corriger tous les défauts visuels. Ce sont des verres unifocaux pour l’hypermétropie, la myopie et/ou l’astigmatisme, et des verres progressifs pour corriger la presbytie. Des verres optiques Nikon existent et sont adaptés à chacune de ces amétropies, demandez conseil à votre opticien Nikon.

Le saviez-vous ? Un œil pèse à peine 8 grammes** !

*Gregory, R. L. (1997). Princeton science library. Eye and brain: The psychology of seeing (5th ed.). Princeton, NJ, US: Princeton University Press. **https://www.guide-vue.fr/l-anatomie-l-oeil